Le portage salarial et l’allocation chômage : comment ça marche ?

portage salarial chômage
Table des matières

Le portage salarial est une solution de plus en plus prisée par les travailleurs indépendants désireux d’allier les avantages du statut salarié et de l’autonomie professionnelle. Par ailleurs, cette pratique peut également offrir une couverture chômage pour les « salariés-portés ». Décryptons ensemble le fonctionnement et les atouts du portage salarial en matière d’allocations chômage.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un type de contrat qui lie une société de portage à un travailleur indépendant. Il permet aux professionnels autonomes de bénéficier d’un cadre administratif et juridique sécurisant, tout en conservant leur liberté d’action propre à leur statut d’indépendant. De nombreux secteurs d’activité sont aujourd’hui concernés par ce dispositif, notamment les métiers du conseil, de la formation, de l’informatique ou encore de la communication.

Fonctionnement et acteurs

  • le salarié porté : professionnel indépendant souhaitant réaliser des missions auprès de clients, sans avoir à créer sa propre structure (auto-entreprise, SAS, etc.)
  • l’entreprise de portage : la société qui rémunère et accompagne le salarié-porté au cours de ses missions, en prenant en charge l’ensemble des aspects financiers, administratifs et juridiques
  • les clients : les entreprises ou particuliers pour lesquels le salarié-porté réalise des prestations de services

Portage salarial et allocations chômage

L’un des atouts majeurs du portage salarial réside dans la possibilité, pour le travailleur indépendant, d’accéder à une couverture chômage . En effet, puisque le professionnel travaillant en portage est juridiquement considéré comme salarié (de l’entreprise de portage), il cotise aux caisses de chômage et peut donc prétendre à percevoir cette allocation en cas de fin de contrat.

Comment bénéficier de l’allocation chômage en tant que salarié porté ?

  1. Cotiser suffisamment au cours des dernières années : Afin de pouvoir prétendre à l’allocation chômage, le salarié porté doit remplir les critères d’éligibilité qui dépendent généralement du nombre d’heures travaillées sur les 24 ou 36 mois précédant la fin de son contrat.
  2. Inscription à Pôle Emploi : Le salarié porté en fin de mission doit s’inscrire rapidement auprès de Pôle Emploi et y déclarer sa situation professionnelle. C’est grâce à cette démarche qu’il pourra être reconnu comme demandeur d’emploi et éventuellement percevoir les allocations chômage.
  3. Démarche administrative et suivi : Le professionnel en portage salarial qui souhaite bénéficier de l’allocation chômage est soumis à certaines obligations et doit être en recherche active d’emploi. Il doit fournir régulièrement des justificatifs et effectuer un suivi auprès de son agence Pôle Emploi.

Exemple de calcul des allocations chômage dans le cadre du portage salarial

Plusieurs éléments entrent en compte pour déterminer le montant des allocations chômage qu’un salarié-porté peut percevoir. Voici un exemple de calcul, basé sur les informations suivantes :

  • Salaire brut mensuel en portage salarial : 4000 €
  • Durée d’affiliation : 18 mois
  • Taux journalier de référence (TJR) : 80 %du SJR (Salaire Journalier de Référence)

Calcul du SJR :


  Salaire Brut Total= 4000 € * 18 mois = 72000 €
  SJR = Salaire Brut Total / (Durée d'affiliation * 1,4)
  SJR = 72000 € / (18 * 30) = 133,33 €

Calcul de l’allocation journalière :


  Allocation journalière = TJR * SJR
  Allocation journalière = 0,8 * 133,33 € = 106,67 €

Ainsi, en prenant cet exemple, le salarié-porté en fin de contrat percevra une allocation chômage de 106,67 € par jour, dans la limite de la durée d’indemnisation prévue selon les règles en vigueur.

Le portage salarial est donc une solution pratique et sécurisante pour les travailleurs indépendants désireux de conserver leur autonomie professionnelle tout en bénéficiant des avantages du statut salarié, notamment en matière d’allocation chômage. Il convient cependant de bien comprendre les modalités propres à ce dispositif et s’informer auprès de professionnels afin de profiter pleinement de ses atouts.

Artciles similaires

Retour en haut